octobre 29

Comment devenir kiné ? Le parcours des étudiants en kinésithérapie

Comment devenir kiné ? Le parcours des étudiants en kinésithérapie

Devenir kinésithérapeute ; aider les patients dans leur mobilité, les accompagner dans leur progression, se sentir utile dans l’exercice de son métier. Le métier de kiné est fort en contact humain, varié et indéniablement on peut dire qu’il s’agit du plus beau métier du monde 🤩

Mais par où commencer pour devenir kiné ? Quelles sont les qualités à avoir ? Quel est le parcours à envisager ? Quelles études m’attendent et quels en sont les débouchés ? 

Devenir kiné est le projet professionnel de plus en plus d’étudiants dans le cadre de la poursuite de leurs études mais aussi lors de reconversions professionnelles. Pour vous aider à bien comprendre le parcours qui vous attend, nous avons réuni des informations sur les grandes étapes qui jalonnent ce parcours. Alors si l’envie de devenir kiné vous prend, on vous laisse lire la suite et nous contacter en cas de question 🙂

Choisir sa formation pour devenir kiné

Pour devenir kinésithérapeute, les études durent entre 3 et 5 ans. Et oui, les études de kiné ne sont pas tout à fait les mêmes selon le pays où l’on choisit de faire son cursus. Vous pouvez choisir le parcours standard français mais aussi vous tourner vers les formations belges, espagnoles ou allemandes (Luxembourg, Roumanie sont également des options). Là encore, il vous faudra faire le choix d’un organisme de formation. Voici en synthèse les études de kiné selon le pays :

Formation Kiné Française

Suite à une première année à l’université, l’étudiant démarre sa formation dans un IFMK (Institut de formation en masso-kinésithérapie) avec 2 cycles de cours de 2 années chacun, soit 5 années de formation au total.

Formation Kiné Belge

La formation de kinésithérapie en Belgique dure 4 ans et est dispensée soit à l’université (parcours très axé théorie) soit par les Hautes Écoles (parcours axé métier avec davantage de pratique).

Formation Kiné Espagnole

En Espagne, la formation dure 4 ans et se fait via l’université publique ou privée. A noter que l’admission se fait en fonction des résultats du bac car la formation est très prisée.

Formation Kiné Allemande

L’Allemagne quant à elle, propose un cursus kiné en école privée. Les études de kiné en Allemagne sont très prisées car il n’y a pas de numérus clausus ni de quota et la formation ne dure que 3 ans. Axée sur la pratique du métier, cette formation est très bien réputée pour l’expérience des nouveaux diplômés.

-> A noter que dans le cas des études à l’étranger, il vous faudra passer le diplôme dans la langue du pays. Une fois celui-ci obtenu, vous pourrez demander une reconnaissance du diplôme en France.

Découvrir le quotidien des étudiants kiné

Toutes les formations de kiné comprennent une partie théorique et une autre pratique. Selon le pays et l’organisme sélectionné, l’enseignement sera plus ou moins axé pratique du métier. Nous détaillerons ici le quotidien d’étudiants en école de kinésithérapie en Allemagne.

Les cours

L’apprentissage de la kinésithérapie se fait grâce à des cours théoriques et d’autres de mise en pratique. Les compétences acquises ainsi sont validées lors de stages. Ces immersions en milieu professionnel, permettent des premières expériences très enrichissantes pour les élèves. Si un cursus de 3 ans et une journée d’étude qui se termine à 15h30 peuvent vous sembler plus facile par rapport à d’autres formations, il n’en est rien. L’enseignement de qualité est prodigué de manière intensive et demande beaucoup de travail personnel de la part des étudiants.

Composition de la journée type d’un étudiant kiné en Allemagne

  • La matinée comprend un cours théorique ou pratique de 8H à 11H30
  • Suivi d’une pause déjeuner de 11h30 à 12h15
  • L’après-midi comprend un cours théorique ou pratique de 12h15 à 15h30
  • A partir de 15h30, temps libre. Les élèves peuvent se consacrer à leurs révisions, la pratique de sport ou au travail. Comme beaucoup d’étudiants, il se peut que vous envisagiez de travailler en Allemagne durant vos études pour financer celles-ci et approfondir vos connaissances en allemand.

En termes de matières, vous aurez des cours en morphologie, anatomie, kinésiologie et biomécanique… et bien d’autres encore !

La formation de kiné en Allemagne est réputée pour l’expérience et l’aisance en environnement professionnel des nouveaux diplômés. Les nombreux stages pratiques dispensés lors du cursus en sont à l’origine.

Les stages pratiques

40 semaines de stages réparties en 6 modules sur les 3 années de formation kiné. Et oui, la kinésithérapie comprend des domaines de pratique assez variés, ce qui permet à chaque étudiant de trouver la spécialisation et la patientèle qui lui convient.

  • 1ère année : Stages en Orthopédie / Chirurgie
  • 2ème année : Stages en Médecine Interne / Gynécologie
  • 3ème année : Stages en Neurologie / Pédiatrie

L’ordre bien précis des thématiques de stage correspond aux enseignements théoriques que les élèves auront reçu au préalable. Les élèves sont donc préparés au mieux afin que le stage permette l’approfondissement de la pratique et la validation des compétences en milieu professionnel.

Témoignage de Justine & Charline, qui nous livrent les détails de leurs études de kiné en Allemagne

Devenir kinésithérapeute, c’est le projet de nos étudiantes Justine et Charline. Dans ce témoignage vidéo, elles détaillent leurs études : parcours, raisons du projet, leur quotidien concret en école de kiné et leurs objectifs en tant que futures diplômées.

Le diplôme

A la fin de la formation, vous passerez le diplôme d’état allemand en Kinésithérapie. Toutes les matières enseignées durant les 3 ans font l’objet d’examens qui durent près d’un mois. Un travail continu en cours et personnel sont essentiels pour l’obtention du diplôme.

-> Pour pratiquer en France, il vous faudra  demander une reconnaissance du diplôme en France.

Les débouchés des études de kiné

La kinésithérapie est un vaste domaine de pratique. On l’a vu précédemment, durant la formation de nombreuses matières et domaines d’applications font partie du quotidien des élèves. Il existe autant de patientèle qu’il existe de kinésithérapeute: selon les spécialisations de chacun, le lieu de travail (en cabinet libéral, à l’hôpital, dans un centre de rééducation…), de la localisation (zone urbaine ou non, âge de la population…) ou tout simplement selon les préférences du thérapeute.

Les kinés ont une obligation de formation continue, en plus d’être à jour sur les nouvelles techniques, ceux-ci peuvent développer leurs spécialisations voire en changer tout au long de leur carrière. Ainsi, il est difficile de s’ennuyer dans ce métier évolutif et à fort contact humain.

Beaucoup d’étudiants choisissent de travailler pour un cabinet ou à l’hôpital à la suite de l’obtention du diplôme. Après une première expérience significative, ils ouvrent ou reprennent un cabinet de kiné.

Conseils pour réussir votre projet

Il est primordial de préparer son projet et de valider son intérêt. Se renseigner en ligne, voir des vidéos témoignages, discuter avec son kiné voire faire un stage… On a tous tendance à se faire une idée préconçue du métier de kiné, voire même à l’idéaliser. 

A noter que certaines écoles de kiné (comme la PSO) proposent une journée en immersion afin que les futurs étudiants aient une idée de leur future formation et puissent échanger avec les professeurs et élèves.

Quant aux spécialisations, la formation et surtout les stages permettront à l’étudiant de connaître ses préférences et de choisir sa spécialité. Aussi, il faut vous laisser le temps de découvrir tout cela, votre projet professionnel se précisera tout au long de vos études.


N’hésitez pas à nous laisser un commentaire et à nous préciser vos questions complémentaires 😉

Loved this? Spread the word


Related posts

Devenir kiné à 30 ans, la reconversion professionnelle

Lire la suite

Le système de notation en Allemagne

Lire la suite

Devenir kiné sans faire ses études en France, est-ce possible ?

Lire la suite

Le quotidien d’un étudiant kiné en Allemagne (vivant à Strasbourg)

Lire la suite