Ca y est vous en êtes sûr, vous avez décidé de devenir kiné. « Merveilleux, une voie toute tracée » se sont réjouis vos parents, ravis de votre décision. Pour rappel, vous voilà partis pour 1 an à l’université (en PACES, STAPS ou encore en Biologie par exemple) puis 4 ans dans un IFML, un institut de formation en masso-kinésithérapie. Et si vous surpreniez votre entourage en décidant de partir à l’étranger (et brisiez le cœur de votre maman) ? Et si vous vous surpreniez vous-mêmes en partant vivre en Allemagne ? Pas la plus sexy des destinations ?

 

Ce qui suit va certainement vous faire changer d’avis, car une formation en Allemagne est idéale…

 

Devenez kiné en 3 ans au lieu de 5 en France

En Allemagne, on devient kiné en 3 ans d’études seulement !
Pour autant, le diplôme délivré par les écoles allemandes n’a pas moins de valeur qu’en France. Les meilleurs instituts sont d’ailleurs certifiés ISQ. Par ailleurs, l’Allemagne fait sienne le célèbre proverbe « less is more » : il ne s’agit pas de vous proposer moins de théorie en vous faisant étudier 2 ans de moins, il s’agit simplement de concentrer l’information. Le rythme de travail est donc généralement plus intense qu’en France. En tout cas, si vous intégrez une formation en Allemagne juste après votre baccalauréat, vous pourriez vous retrouver kiné à 21 ans, classe non ?

 

Vous préférez la pratique à la théorie

Ces trois années d’étude sont divisées en six semestres. Les premiers et derniers semestres sont généralement consacrés à un apprentissage théorique pur, le dernier semestre vous préparant à l’examen final. Les autres semestres vous permettent quant à eux d’accumuler de l’expérience grâce à des stages ou à une formation en alternance. On compte en tout 2900 heures de théorie et 1600 heures de pratique effectuées en hôpital, en cabinet privé ou encore en centre de rééducation. En général, c’est l’école qui fournit les lieux de stage, pratique !
Vous pourrez même choisir de faire un stage à l’étranger si vous le souhaitez, en France par exemple, si maman vous manque trop, ou encore dans un pays anglophone pour parfaire votre anglais. Par ailleurs, multiplier ses expériences dans des structures variées, c’est l’occasion d’accumuler les contacts. En kinésithérapie comme dans tous les autres domaines, un bon réseau vous sera d’une aide non négligeable à la sortie de votre formation. Recommandations, collaborations, ou simplement conseils avisés, les professionnels que vous aurez rencontrés n’hésiteront pas à vous aider.

Rémy Guth, professeur en école de kiné nous confirme d’ailleurs dans cette vidéo que le côté pratique des études de kiné en Allemagne est un véritable 🙂

 

Vous pourrez vous vanter d’être bilingue ou trilingue

Après 3 ans de cours entièrement en allemand et de Bier mit Würstchen dans les Biergarten, la langue de Goethe n’aura plus de secret pour vous. Il suffit que vous continuiez à regarder Game of Thrones en langue originale tous les soirs et vous serez parfaitement trilingue. L’allemand n’est pas votre fort ? Comptez sur votre charmant(e) binôme dont c’est la langue natale pour améliorer votre pratique… Vous pouvez aussi (et s’est conseillé) prendre des cours d’Allemand avant d’intégrer la formation! La maîtrise de ces trois langues sera un avantage non négligeable pour votre installation après l’école. En effet, en tant que kiné français à l’étranger, vous serez l’interlocuteur privilégié de tous les expatriés français dans votre ville. Dans les grandes villes d’Allemagne comme Berlin, Munich et Stuttgart, l’ambassade de France ne recense qu’un à deux kinés parlant français, pour une population de Français expatriés de plus de 20 000 personnes en moyenne dans ces villes. Une patientèle qui n’attend donc que vous ! A l’inverse, si vous souhaitez vous installer dans une grande ville française, vous ferez partie des rares spécialistes maîtrisant l’allemand. A vous les étudiants Erasmus qui se sont bloqués le dos en faisant trop la fête !

 

Vous pourrez rentrer régulièrement chez vous…

Si vous faites partie de ceux qui s’expatrient en laissant leur moitié dans une autre ville, vous serez contents d’être proche de la frontière pour rentrer souvent dans votre famille ou chez votre petit(e) ami(e). Parmi les 270 écoles reconnues par l’Etat, nombre d’entre elles sont situées à la frontière française. Si vous entrez dans une école à Willstätt ou à Kehl par exemple, vous ne serez qu’à 20 min de Strasbourg! Si vous préférez découvrir les charmes de Munich, Cologne ou encore Berlin, sachez que de nombreuses compagnies aériennes proposent des vols directs. Pendant l’année, un vol Berlin-Paris vous coûtera bien moins de 100 euros, tout comme un vol Berlin-Nice. Attention, maman pourrait débarquer assez souvent ! Si elle préfère le train, elle pourra vous rejoindre à Cologne en un peu plus de 3h avec le Thalys depuis Paris.

 

… Ou quitter la France

Vous n’avez aucune attache dans l’hexagone ? Vous avez toujours rêvé d’être naturalisé(e) allemand(e) ? Vous voulez rejoindre Munich pour espérer obtenir un autographe de Franck Ribéry ? Vous rêvez des montagnes (et du salaire) suisse ? Vous serez ravis d’avoir étudié en Allemagne pour vous installer définitivement dans l’un de ces deux pays, pour toujours ou seulement pour quelques années. Cela peut être également très pratique si vous souhaitez partager les coûts dus à l’ouverture d’un cabinet avec vos amis et futurs collègues issus de la même école que vous. Grâce aux accords entre les pays de l’Union Européenne, il ne vous sera pas du tout compliqué d’installer votre activité à l’étranger. Votre résidence principale sera l’Allemagne, vous paierez vos impôts en Allemagne et y bénéficierez d’une sécurité sociale. Celle-ci vous couvrira également pendant vos courts séjours en France grâce à la carte européenne d’assurance maladie. Votre intoxication alimentaire traditionnelle de Noël ne posera donc pas de problème.

 

De nouveaux amis, l’opportunité d’ouvrir son cabinet en peu de temps, de nombreuses expériences dans des établissements divers et l’avantage de maîtriser deux à trois langues ? Tentant n’est-ce pas ? Alors dépêchez-vous de postuler dans une école de kiné Allemande, l’Allemagne vous attend !