De plus en plus d’étudiants souhaitant suivre des études de kinésithérapie choisissent des écoles allemandes. Ce choix s’explique par l’absence de ‘Numerus Clausus’ en Allemagne (et donc de concours) et par la qualité de la formation offerte par les établissements de ce pays. Nous allons vous présenter les différents types d’organismes de formation allemands, les conditions requises pour intégrer une école de kiné en Allemagne, ainsi que la façon de choisir son école allemande.

 

Types d’organismes de formation en physiothérapie en Allemagne

 

En Allemagne, la formation de kinésithérapeute est délivrée par des écoles – écoles supérieures ou écoles professionnelles. Même si les conditions d’admission sont beaucoup moins sélectives qu’en France par l’absence de concours, le niveau d’étude est équivalent voir supérieur à d’autres formations de pays de l’UE. En Allemagne, les études de kinésithérapeute sont plus axées sur la pratique que sur la théorie. En effet, le système allemand propose au moins 2900 heures de cours théoriques couplés à au moins 1600 heures de stages pratiques. La formation théorique est divisée en trois blocs distincts, par exemple :

  • un bloc qui dure 12 mois pour acquérir les bases
  • cinq blocs qui durent huit semaines entrecoupés de stages
  • un bloc final qui dure six semaines et qui intervient après le dernier stage afin de préparer l’examen du diplôme d’État de kinésithérapeute

De son côté, la formation pratique comprend six stages qui peuvent s’effectuer dans différents services :

  • neurologie, psychiatrie
  • médecine interne, gériatrie, cardiologie, pneumologie
  • pédiatrie
  • gynécologie
  • orthopédie, rhumatologie
  • chirurgie, traumatologie, médecine du sport

Ce sont des stages de six à huit semaines qui peuvent être réalisés dans des cabinets privés, dans des centres de rééducation ou dans des centres hospitaliers.

Le diplôme de kinésithérapeute s’obtient donc après 3 ans d’études (soit moins qu’en France), mais avec plus d’heures de formation, avec la réussite à un examen qui comprend plusieurs épreuves (orales, écrites et pratiques). En parallèle avec la formation délivrée par les écoles, il existe des programmes dans les universités allemandes qui durent quatre années et permettent d’obtenir un Bachelor of Science reconnu dans l’Union Européenne. Le coût des études de kinésithérapeute en Allemagne varie en fonction des écoles. En moyenne, ce coût s’élève entre 12 000 et 18 000 euros pour les trois années de formation. Certaines écoles proposent des facilités de paiement (payement au mois et escomptes si paiement en une fois).

 

 

Conditions pour étudier la kinésithérapie en Allemagne

 

Pour étudier la kinésithérapie en Allemagne, il faut remplir certaines conditions. Même si chaque école est libre de fixer elle-même ses conditions d’admission, il faut généralement être âgé d’au moins 17 ans et posséder un baccalauréat. Il faut évidemment posséder un bon niveau en allemand et postuler directement auprès des écoles de kinésithérapie. En effet, contrairement à la France, il n’est pas nécessaire d’effectuer une première année en médecine avant de postuler à un concours d’admission. De plus, il n’y a pas de quota fixé par l’État.

Pour s’inscrire dans une école allemande, la procédure standard est de remplir un dossier de candidature et d’y joindre aléatoirement suivant les écoles des pièces justificatives (une copie du baccalauréat, un CV, un certificat médical qui atteste que vous êtes en mesure d’exercer cette profession, un acte de naissance et des photos d’identité). Certains établissements (les meilleurs) invitent ensuite les candidats à une réunion d’information pour présenter la formation et l’école, puis à une journée d’immersion au sein de l’école pour être mis en situation d’apprentissage et échanger avec les étudiants. À la fin de cette journée, un entretien individuel avec le directeur est organisé pour fixer les dates d’intégration à l’école et vérifier si le niveau d’allemand du candidat est suffisant ou nécessite des heures d’apprentissage supplémentaires.

Ancienne élève d’une école de kiné allemande, Anthéa nous explique le processus d’inscription dans l’école :

 

Exercer en France après avoir fait ses études de kiné en Allemagne

 

Après l’obtention d’un DE (Diplôme d’État) de kinésithérapie en Allemagne, il est possible d’exercer en France et dans les autres pays de l’Union européenne, de même qu’en Suisse. Pour faire reconnaitre son diplôme allemand en France et obtenir une autorisation d’exercer, il faut s’adresser à la DRJSCS (Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale) de la région où vous souhaitez exercer. Ce dossier de demande d’autorisation doit comporter certains documents :

  • le formulaire de la demande d’exercer
  • la copie d’une pièce d’identité (passeport ou CNE)
  • la photocopie du diplôme de kinésithérapeute obtenu en Allemagne
  • les justificatifs de la formation
  • les tableaux qui contiennent le contenu des stages et de la formation théorique
  • les attestations des stages
  • la photocopie des attestations de l’école allemande de kinésithérapie qui spécifient le niveau de formation, le contenu et la durée des stages et de l’enseignement
  • une attestation sur l’honneur que cette demande de reconnaissance de diplôme étranger est bien la première

La commission de la DRJSCS peut prendre quatre décisions après avoir examiné le dossier de demande d’autorisation d’exercer en France :

  • donner son autorisation
  • surseoir à l’examen et demander des éléments complémentaires
  • demander des mesures compensatoires comme une épreuve d’aptitude (pratique, orale ou écrite) ou un stage d’adaptation dont la durée maximum est d’un an
  • refuser la demande

Toutefois, il est à noter que les refus de la commission de la DRJSCS sont extrêmement rares vis-à-vis des kinésithérapeutes ayant obtenu leur diplôme en Allemagne (surtout si ceux-ci ont étudié dans une école bien établie et réputée).

 

Quelles écoles de physiothérapie choisir en Allemagne ?

 

Il existe de nombreuses écoles de kinésithérapie en Allemagne, notamment dans les grandes villes que sont Berlin, Hambourg, Munich, ou Brême. Pour les étudiants français, le plus pratique est d’opter pour une école proche de la frontière, comme l’école PSO située à Willstätt-Eckartsweier près de Kehl, à environ vingt minutes de Strasbourg. Cette proximité avec la frontière française s’avère pertinente pour les élèves qui souhaitent effectuer leurs stages pratiques en France. Il faut privilégier les écoles qui possèdent la certification ISQ, qui garantit la qualité de l’enseignement prodigué dans l’établissement. La certification ISQ porte en effet sur la formation des enseignants, le suivi pendant les stages, le niveau de l’enseignement proposé et les équipements de l’école. Cette école est l’une des plus anciennes et forme chaque année de nombreux français exerçant par la suite en France une fois leur diplôme en poche.

 

Faire ses études de kinésithérapeute en Allemagne s’avère donc à la portée du plus grand nombre à condition de parler allemand et de posséder un baccalauréat. Ce pays possède un grand nombre d’écoles, dont certaines proches de la frontière avec la France, qui dispensent des formations de qualité et délivrent des diplômes reconnus dans toute l’Union européenne – Permettant ainsi d’exercer en France.

Vous avez peur que votre niveau d’allemand ne soit pas suffisant pour postuler ? Découvrez notre article et nos conseil sur comment choisir son école d’allemand !