Vous souhaitez étudier le métier de kiné en Allemagne ? Il faut donc que votre niveau soit suffisant pour suivre les cours dans la langue de Goethe.
Le cadre européen de référence commun pour les langues standardise les références de niveau à l’échelle européenne. Il comprend 6 niveaux allant de A1 à C2, eux-mêmes subdivisés en 2 ou 3 sous-niveaux. Ces derniers permettent surtout d’évaluer la progression d’un niveau à l’autre et servent de repères pour les cours de langues. Par exemple, pour atteindre un niveau B1 à partir d’un niveau A2, on passe théoriquement par les trois sous-niveaux B1.1, 2 et 3. Les certifications se font donc toujours sur un niveau complété.
Il est préférable de vous renseigner sur le niveau requis avant avant de vous inscrire dans une école de langue pour apprendre l’Allemand

 

À quoi correspondent les niveaux de langue ?

 

Les niveaux A1 et A2 sont considérés comme ‘élémentaires’, le niveau C2 comme ‘perfectionné’. Une personne ayant atteint le niveau C2 est considérée comme disposant d’une compétence linguistique non-maternelle mais illimitée.

Entre les deux, les niveaux B1 et B2 caractérisent un usage ‘indépendant’ de la langue. Plus particulièrement, le niveau B2 permet des interactions normales à l’oral – sans que l’effort à faire pour comprendre ou s’exprimer ne limite immédiatement le contact. A l’écrit, il permet l’expression d’une opinion personnelle, d’un rapport détaillé, et l’emploi d’arguments. La compréhension écrite est suffisante pour lire la plupart des articles de journaux d’actualité et des textes de complexité moyenne (qui utilisent une syntaxe et un vocabulaire courants). Ce niveau peut être vu comme le strict minimum à atteindre si l’on envisage de suivre une formation ou une scolarité dans une langue étrangère. Dans les faits, la plupart des établissements d’études post-bac allemand demandent de justifier d’un niveau plus élevé.

Le niveau C1 autorise un usage ‘souple’ et spontané de la langue à l’oral, permettant des relations privées et professionnelles normales. A l’écrit, on est capable de s’exprimer sur des sujets complexes, de connecter des arguments, d’adapter le ton et le niveau de langue au destinataire. Une personne qui a atteint un niveau C1 peut comprendre des textes longs et complexes ou traitant de sujets techniques ou spécialisés.

 

Quel niveau d’Allemand est recommandé pour étudier en Allemagne ?

 

Le niveau C1 correspond au niveau le plus souvent demandé aux personnes qui n’ont pas suivi leur scolarité en Allemagne et ne sont pas de langue maternelle allemande pour l’entrée dans un cursus universitaire.

Contrairement aux universités, les établissements de formations extra-universitaires n’ont pas toujours (ou même, souvent pas) fixé de niveau minimum de langue, ou en tout cas, n’en font pas mention sur leurs sites internet. Il est donc important de se renseigner directement auprès l’établissement de formation sur ce point. Mais que l’établissement l’exige ou non, le niveau C1 devrait être l’objectif à atteindre pour pouvoir étudier en Allemagne dans de bonnes conditions – c’est à dire, sans que les efforts liées à la compréhension et à l’expression ne nuisent trop à la qualité de l’apprentissage et des relations avec les enseignants et les autres apprenants au cours de la formation. La compréhension de textes complexes est nécessaire pour avoir accès à l’intégralité des ressources de connaissances disponibles, la compétence orale doit permettre de communiquer avec les enseignants sur ses besoins et difficultés éventuelles, ou permettre le contact avec des clients ou patients dans le cas de stages pratiques.

 

Quelles certifications sont recommandées ?

 

Le cadre européen commun de référence est très utilisé en Allemagne, notamment dans l’offre de cours d’allemand. Cependant, bien que certains établissements acceptent les certifications issues du cadre européen, la plus répandue dans l’enseignement post-bac reste le Test DaF (Deutsch als Fremdsprache), organisé en 6 sessions annuelles dont les dates sont fixes et internationales (pour l’année 2017, voir: https://www.testdaf.de/fuer-teilnehmende/die-pruefung/pruefungstermine/).
Tout comme le TOEFL, son équivalent anglais, il a été conçu pour évaluer les compétences linguistiques spécifiques au suivi d’une formation post-bac. Le test DaF permet de situer le niveau de langue de la personne testée entre les niveaux B1 et C1, à l’aide d’un test commun. Les résultats au test sont répartis en TDN 3 (qui correspond à un niveau B1), TDN 4 (B2) et TDN 5 (C1). Comme les dates du test sont fixes et peu fréquentes, il est fortement conseillé de se renseigner suffisamment à l’avance auprès de l’établissement de formation pour passer le test à temps.

Ceci étant dit, en dehors de l’enseignement supérieur – par exemple sur un CV – il est plus courant de se référer aux niveaux du cadre européen.

 

Combien de temps faut-il prévoir pour apprendre l’allemand ?

 

Pour un adulte débutant apprenant l’allemand via un cours intensif (20 heures de cours par semaine), il faut compter au moins 18 mois pour espérer atteindre un niveau C1. Une personne ayant étudié l’allemand comme première langue vivante au collège et au lycée est considérée avoir atteint un niveau B2 au moment de l’obtention du bac, et peut espérer obtenir une certification DaF ou C1 grâce à des cours semi-intensifs en 6 mois – ou à 3 mois de cours intensifs. Si vous avez étudié l’allemand comme seconde langue vivante, votre niveau théorique à l’examen du bac sera B1, et vous pourrez atteindre un niveau C1 grâce à six mois de cours intensifs ou un an de cours semi-intensifs.