Vous venez de terminer votre formation de kiné en Allemagne et souhaitez vous y installer votre cabinet ? Vous êtes diplômé en France et avez envie de vivre une expérience à l’étranger ? La langue de Goethe n’étant pas toujours facile à maîtriser, quand il s’agit de santé, de nombreux Français expatriés préfèrent consulter dans leur langue maternelle, vous serez donc les bienvenus en Allemagne.
Mais que vous réserve ce pays en termes de conditions de travail, et quelles sont vos options pour y installer votre cabinet ?

 

Vos études viennent de s’achever, où se diriger maintenant ?

En Allemagne le Physiotherapeut (kiné) peut exercer dans différents secteurs : dans son propre cabinet, dans des centres de rééducation, dans des hôpitaux, dans le milieu du sport ou encore en tant que formateur. Mais vous pouvez également choisir de continuer votre formation pour vous spécialiser dans un domaine en entamant une Fortbildung, ou encore obtenir un Bachelor ou un Master of Science à l’université. Comme en France, il vous faudra ensuite choisir entre travailler comme indépendant ou rejoindre une activité salariée.

 

Salarié

Les kinés qui choisissent de travailler en tant que salariés appartiennent à la classe 7 de la grille des salaires. Leurs salaires de départ se situent entre 2100€ et 2700€ brut. Attention, en Allemagne les impôts, comme les cotisations sociales, sont prélevés à la source. Le salaire net se retrouve alors bien dessous. Il dépend aussi de votre âge, de votre situation familiale (éventuels enfants à charge), de votre appartenance religieuse (Kirchensteuer) et du Land dans lequel vous êtes installé. Un homme âgé de 25 ans sans enfant, déclaré athée, résidant dans le Bade-Wurtemberg qui gagne 2700€ brut mensuel touchera en réalité 1800€ net environ.

 

Travailler dans le privé

Ceux qui choisissent de s’installer dans le privé ou en indépendant connaissent de fortes variations de salaire. Tout dépend en premier lieu du coût de la vie du Land dans lequel ils s’installent. Ainsi, un kiné en Bavière gagnera plus qu’un kiné du Brandenbourg.
En Allemagne, les actes de rééducation ne sont pas directement payés par les patients mais par les caisses d’assurance maladie. Actuellement, celles-ci paient en moyenne 14 euros pour une séance de 20 minutes. Un kiné indépendant peut donc espérer gagner 42€ de l’heure environ. Cela semble peu, mais le véritable gain se calcule au moment de la déclaration d’impôt. En effet, le kiné indépendant pourra déduire de son chiffre d’affaires le loyer du cabinet, les factures d’électricité ou encore le matériel acheté au cours de l’année afin de réduire le montant de ses impôts. Ainsi, à terme, son salaire peut s’approcher ou même dépasser le salaire d’un kiné employé dans le privé ou dans le public, dont les impôts sont prélevés à la source.

 

Horaires et congés payés

Il vous faut donc savoir si vous préférez être votre propre patron mais avoir un salaire variable, ou si vous préférez être employé dans un cabinet (public ou privé) et garantir ainsi la stabilité de votre situation.
En tant qu’indépendant, c’est vous, bien sûr, qui choisissez vos horaires de travail et la durée de vos vacances. Les premières années vous risquez cependant de ne pas pouvoir vous permettre de longues vacances, car il vous faudra du temps afin de fidéliser votre patientèle et rembourser vos éventuels crédits souscrits pour vos études ou pour l’achat du matériel de votre cabinet.
Si vous travaillez en tant qu’employé, vous serez soumis à l’Arbeitsgesetz. Toutefois, les conventions collectives et les accords d’entreprise modulent très souvent cette loi. En règle générale, la durée hebdomadaire de travail en Allemagne est de 40 heures. Votre tout premier contrat vous fait généralement bénéficier de 24 jours de congés payés par an (le minimum légal), mais de nombreuses entreprises proposent à leurs employés 5 à 6 semaines de congés payés.
Sachez qu’en Allemagne, le congé maternité est de 6 semaines avant la naissance et de 8 semaines après la naissance. Les parents peuvent également bénéficier d’un congé parental rémunéré de 12 mois partageable.

 

Le marché de l’emploi

En 2014 on comptait près de 183 000 kinés dont 132 000 déclarés à plein-temps en Allemagne (source : Statistisches Bundesamt, Fachserie) alors qu’ils étaient 78 000 en France métropolitaine la même année (source : DREES n° 189 juin 2014 les professions de santé au 1er janvier 2014). L’Allemagne est en manque permanent de Kinés. Il est de plus fortement recommandé de se spécialiser après sa formation. Les diplômes supplémentaires vous assureront un salaire bien plus élevé (autour de 4000€ brut en début de carrière) et la confiance de vos futurs employeurs. Sachez que vos patients seront également sensibles à votre curriculum vitae au moment de faire leur choix parmi les nombreux kinés installés dans leur ville, voire même dans leur quartier. Pour « séduire » ses patients, il n’est d’ailleurs pas rare de trouver une biographie détaillée (statut marital, nombre d’enfants, hobbies…) en plus du résumé de sa formation sur le site internet d’un spécialiste…

 

En résumé, si les études de kinés en Allemagne sont plus faciles d’accès et plus courtes, le marché de l’emploi y est également plus que favorable ! Associer une spécialisation à votre formation vous assurera une bonne place sur ce marché de l’emploi dès le début de votre carrière.