Cela fait partie des thématiques qu’aiment aborder les professeurs de langue au lycée : les différences culturelles entre la France et le pays étudié. En cours d’allemand vous avez forcément passé une heure à vous interroger sur ce qui fait qu’un Français est tellement Français, est un Allemand typiquement Allemand. Ponctualité, rigueur, on a l’habitude de dire que l’Allemand ne sort jamais du cadre quand le Français est créatif, et que ce-dernier a toujours deux heures de retard quand l’Allemand tient à être pünktlich. Ces clichés sont-ils vrais ? Faudra-t-il vous plier à certaines règles une fois expatrié ? En serez-vous seulement capable ou risquez-vous de vous faire reconduire à la frontière si vous osez vous présenter à une réunion avec quinze minutes de retard ? Français vs Deutsche : quelles sont les principales différences culturelles à noter pour survivre chez nos voisins germaniques ?
Un article à prendre avec légèreté car, bien entendu, il existe toujours des exceptions aux généralités.

 

Le Français est en retard, l’Allemand ponctuel : VRAI

Le Français est toujours en retard, et, bien pire que cela, à l’étranger il ne fait plus aucun effort. Puisqu’il est connu pour cette fâcheuse habitude, il ne se prive pas d’user et d’abuser de son excuse préféré : oui je suis en retard, mais je suis Français ! L’Allemand aura la politesse d’être toujours en avance, ou juste à l’heure, afin de ne retarder personne dans sa journée. En France, rester tard au bureau est signe de dévouement à son travail (on aime ainsi traîner à la pause déjeuner), en Allemagne par contre, dépasser l’heure est très mal vu, signe de désorganisation. On commence tôt, on mange en trente minutes, et on sort du bureau en fin d’après-midi pour profiter de la soirée à la salle de sport, en famille ou entre amis.

 

Les Français sont créatifs, les Allemands ne prennent pas de risque : VRAI et FAUX

De nombreuses études ont mis en situation des équipes de Français face à des équipes d’Allemands pour résoudre un problème donné et analyser leurs comportements. Le plus parlant reste l’exemple de la tour. On demande à une équipe française et une équipe allemande de construire une tour la plus haute et stable possible à partir de matériaux type Lego. L’équipe allemande va réfléchir, établir des plans, calculer, dessiner, puis une fois l’ensemble pensé, elle construira la tour. L’équipe française va se ruer sur le matériel et construire immédiatement un premier essai, puis recommencer et recommencer encore jusqu’à obtenir un résultat estimé satisfaisant. On a en effet tendance à dire que les Allemands réfléchissent longtemps avant d’agir, tandis que les Français sont plus créatifs. C’est plutôt vrai.
Toutefois, la situation s’inverse dans le milieu scolaire. De nombreux étudiants français participant au programme Erasmus sont choqués par ce qu’il constate sur les bancs de l’université (et c’est la même chose au lycée). En France, le professeur incarne l’autorité. Il donne les règles, les textes à lire, les élèves apprennent par cœur les théories des auteurs, font des dissertations thèse, antithèse et éventuellement donnent leur avis dans une synthèse. En Allemagne, le professeur est un accompagnateur. Il est là pour aider ses étudiants à construire leur propre pensée critique vis-à-vis de ce qu’ils peuvent lire. On leur demande d’écrire des essais où ils réfléchissent par eux-mêmes et donnent leur avis, impensable en France !

 

Les Français pensent individuels, les Allemands pensent groupe : VRAI

Les premiers mois de son installation en Allemagne, le Français va forcément s’amuser, voire se moquer de certaines habitudes germaniques : les Allemands ne traversent jamais au rouge, ils se lèvent une station avant de descendre du métro, et ils sont toujours à l’heure. Tout cela révèle une façon très différente de considérer la société. Les Français sont très égocentriques, tournés vers eux-mêmes et cherchent à savoir comment ils peuvent tirer individuellement profit de la société. Les Allemands ne cherchent pas à savoir ce que la société peut faire pour eux, ils essaient au contraire de se fondre dans le groupe pour mieux faire avancer l’ensemble. S’ils ne traversent pas au rouge c’est pour ne pas donner le mauvais exemple aux enfants alentours. S’ils se lèvent dans le métro à l’avance, c’est pour que chacun puisse s’asseoir et faire de la place au moment de l’ouverture des portes. Ce n’est pas une question de respect ou de gentillesse (encore que), c’est une autre façon de considérer la société. Avancer avec elle, grâce à elle, ou de façon individualiste et personnelle.

 

L’administration allemande fonctionne mieux qu’en France : FAUX

Elles sont tout autant problématiques mais pour des raisons différentes. L’administration française fait rire, l’administration allemande fait peur. En France, on a l’image de services complètement débordés qui courent après des feuilles volantes, sans cesse en retard dans le versement des prestations sociales, et qu’on peut arnaquer facilement. En Allemagne, l’administration est très, très pointue. Loin d’être désorganisée, elle est, au contraire, trop organisée. Première chose à faire lors de votre installation : votre Anmeldung. Vous devez vous rendre à la mairie de votre quartier pour vous enregistrer. Vous avez deux semaines pour le faire, sinon vous payez une amende. Cette Anmeldung vous sera demandée pour n’importe quelle démarche administrative. Tout est enregistré, classé, conservé en Allemagne, et le système marche très bien (la société doit avancer). Un téléchargement illégal de chanson ou de film? C’est presque 1000€ d’amende. Pas de « mais c’était pas moi c’était mon coloc », pas de lettre de mise en garde. Non. Règle, respect ou amende. On ne rigole pas avec l’administration allemande.

 

Le Français est ouvert, l’Allemand est froid : VRAI

Beaucoup de Français fraîchement arrivés sur le territoire allemand se plaignent de ne pas arriver à se faire des amis locaux. C’est vrai. L’Allemand est froid, difficile d’accès. Pour autant il ne s’agit ni de méchanceté, ni d’arrogance. A votre anniversaire l’an dernier la moitié de vos amis français ne sont pas venus ? Personne ne vous a offert de cadeau, enfin si, mais c’était un cadeau commun et ils sont toujours en train de se prendre la tête sur la collecte d’argent ? Cela ne se passera jamais ainsi en Allemagne. Si vous avez la chance de compter des Allemands parmi vos amis, ils vous soutiendront dans tous vos projets, viendront à vos concerts et vos lectures même s’ils ne comprennent pas le français, ils seront là à vos fêtes, à l’heure, et avec un cadeau personnalisé. Pour gagner l’amitié d’un Allemand il faut gagner sa confiance. En un mot : intégrez-vous. Rendez-vous à des cours de sport, de théâtre, ne restez pas entre Français ou expatriés. Vos efforts seront très vite récompensés.

 

Concluons cet article sur une anecdote amusante. En français, comme en anglais, on utilise l’expression « ça va » à peu près 1000 fois dans la journée « Salut ça va ? –Ouais ça va, et toi ? ». Mais sur ces 1000 fois, combien de fois vous intéressez-vous vraiment à la réponse ? En Allemagne, « ça va ? » se dit « wie geht’s ? ». Pour autant, on ne peut pas transposer directement cette expression. Un Allemand ne vous demandera comment vous allez que s’il veut vraiment savoir comment vous allez. S’il veut des détails. Cela implique alors une relation d’amitié déjà bien développée. On ne raconte pas sa vie à des inconnus ! Et si vous le lui demandez, il vous répondra avec honnêteté. Ne vous amusez donc pas à mettre tout votre entourage mal à l’aise en demandant comment ça va à tout bout de champ ! On risquerait de vous le reprocher…